1 059 484 visites 6 visiteurs

A Pascal

24 février 2018 - 16:19

Pascal

Comme un signe du destin, tu es parti un dimanche, jour que tu passais assis sur le banc du délégué de terrain lorsque les séniors A et B jouaient et que tu terminais avec les anciens du club autour d'un petit rosé (ou plus quelquefois).

Demain sera donc un dimanche particulier pour le club puisque tu ne seras pas survTON banc. Mais sache qu'on aura une très grosse pensée pour toi. En espérant que de là où tu es, tu pousses nos séniors  à aller au bout de la devise "Jouer et vaincre" de ce club que tu aimais tant.

Pour ma part, je t'ai connu il y a quelques années lorsque Hervé Legrand a fait appel à toi pour prendre le secrétariat du club. A ce moment là, je ne te connaissais pas et derrière ton sourire et tes grands yeux et une certaine forme de timidité, je me suis vite rendu compte du travail que tu pouvais accomplir au sein du club dans ce rôle ingrat mais si important de secrétaire d'un club de foot.

Mais c'est surtout il y a deux ans, en mars 2016 lorsque j'ai accédé à la présidence du club que j'ai vraiment pu voir quel homme tu étais. En effet, à cette époque tu avais été très touché par les tensions qu'il y avait au sein du club. Et quand Manu et moi sommes venus te voir pour te demander de continuer ton travail de secrétaire, tu souhaitais prendre du recul, fatigué que tu étais par les derniers mois difficiles du club. Ce que nous avons très bien compris.

Bien que prof de français, comme tu le sais, j'ai dû prendre le dictionnaire pour vérifier la définition de l'expression prendre du recul. Visiblement, tu ne la connaissais pas. Tu as passé une bonne partie du mois de mars à me former sur fooclubs, admifoot et sur tout ce qui fait le fonctionnement administratif du club. Je t'ai appelé un nombre incalculable de fois lorsque je rencontrais un problème. Tu as continué à occuper TON banc de délégué de terrain. On t'a retrouvé derrière le barbecue à faire cuire des saucisses et des merguez lors du maxi plateau et du barbecue de fin de saison. Et dès la mi-mai, tu me demandais quand auraient lieu les permanences pour les licences. Si je t'avais écouté tu aurais été présent au club tous les jours de juillet et août pour ces fameuses permanences. Tu as fait la même chose et la même demande cette année. Alors effectivement ta définition de prendre du recul est un peu bizarre.

Oui tu n'étais plus officiellement le secrétaire du club mais tu étais beaucoup plus que cela. Tu as encore passé les mois d’août, septembre, octobre à scanner les demandes de licences, à réaliser les listes pour les éducateurs, à appeler les parents et les licenciés lorsqu'il manquait des pièces. Bref un boulot titanesque.

Et tout cela toujours avec le sourire. Parce qu'au delà de tout le travail que tu as accompli et du foot, tu étais un homme qui avait de la considération pour les autres, ce qui devient de plus en plus rare à notre époque. Je ne suis pas le seul à penser cela. Il n'y a qu'à voir le nombre de personnes que tu as fait déplacer jeudi à l’Église pour se rendre compte de ce que je suis en train de te dire.

Je sais qu'on dit souvent que personne n'est irremplaçable. Mais en ce qui te concerne et dans tous les domaines de ta vie, ça va vraiment être difficile de te remplacer.

Je souhaite un bon courage à ta famille et tes amis proches dans ce moment. Tu laisseras chez eux un vide bien plus grand que celui que tu laisses au club.

Adieu l'ami. Merci pour tout. Repose en paix.

Commentaires

Sonia Sergheraert 6 mars 2018 13:13

très bel hommage qui reflète l'homme qu'il était. Malgré le peu que je l'ai connu, un homme passionné, toujours disponible, une personne qui manquera dans le monde du football. Sincères condoléances à ses proches.

jean-pierre dendoncker 25 février 2018 14:27

Que dire ? Ma peine est immense ! Car avec les souvenirs familiaux, s'ajoutent les souvenirs des moments passés ensemble avec les anciens sur notre table du fond où on te gardera une place auprès de nous. Merci pour l'immense travail effectué au sein du club et pour ta bonne humeur légendaire. Repose en paix Pascal.

Staff
julien lesot
julien lesot 24 février 2018 20:24
Entraîneur

Respect Hervé tu a su dire les mots juste. bravo et merci .j aimerais la saison prochaine avec mon groupe est aussi les u9 futur u10 pouvoir faire un gros challenge à son nom mais aussi avec l'accord de sa famille mais aussi du tiens.merci de votre retour même négatif

Staff
Pierre Maille
Pierre Maille 24 février 2018 19:41
Supporter

merci hervé pour cette belle histoire . RESPECT :)

Marianne Maille 24 février 2018 18:59
Dirigeant

Hervé... ce témoignage!!!! Que dire.... Effectivement, il y a un vide dans ma vie, dans nos vies... il est bien irremplaçable notre Pascal, notre chef des Maille... mais ce message que tu lui laisses nous réchauffe le coeur... j'te dis pas merci... juste RESPECT... On essaiera d'étre là demain pour le match... et le rosé.